Spread the love
pej
Les temps forts de la visite en image

Pour mieux apprécier les avancées obtenues dans la prise en compte du genre dans les pays partenaires, Caren Grown, Directrice principale de l’égalité des genres du groupe de la Banque mondiale, a entrepris  une tournée dans la sous-région ouest-africaine. Séjournant au Bénin du 14 au 16 février 2018, elle a rendu visite aux bénéficiaires du  Projet emploi des jeunes (Pej).

La prise en compte par le Pej des jeunes peu ou pas instruits âgés de 15 à 35 ans en situation de sous-emploi avec une cible d’au moins 50% de femmes, c’est le souhait de Caren Grown. Représentant la Banque mondiale, partenaire technique et financier du PEJ, elle a marqué deux arrêts stratégiques après son arrivée à Cotonou dans la journée du 14 février 2018. Le premier, c’est dans la Commune de Kpomassè qui accueille les ateliers de formation en compétences de vie dudit projet. Caren Grown et sa délégation ont d’abord échangé avec le maire Kénam Mensah qui est très honoré de leur visite au Bénin et du choix porté sur sa Commune. Les échanges avec l’hôte principale, accompagnée de Michel Welmond et Saint-Martin Mongan-Agbeshie, tous de la Banque mondiale, en présence de l’équipe du projet, ont permis de retenir que  le gain de la créativité, de l’innovation et du leadership entrepreneurial sont désormais des acquis de la mise en œuvre du PEJ dans la commune de Kpomassè. « Quand je suis venue à la formation, je ne faisais rien. Je  vendais un peu avec mes parents à la maison. Je ne savais pas du tout comment attirer les clients ni communiquer en public. La formation m’a apportée beaucoup de connaissances dans ce domaine. J’ai mis cela en pratique et ça m’a permis d’améliorer ma communication en public et d’augmenter mes ventes. J’ai aussi appris quelque chose de très important : c’est la prise de décision. J’avais du mal à prendre des décisions, mais grâce à la formation, je m’en sors maintenant aisément », a déclaré Firmine Sossou, jeune bénéficiaire du Pej. Les interventions des bénéficiaires ont aussi permis de révéler quelques doléances dont la mise en œuvre de formation technique de reconversion ou de perfectionnement, l’urgence de la mise en place des subventions, la possibilité d’avoir des formations et subventions complémentaires pour le développement de leurs activités après cette première phase, la possibilité d’extension de l’intervention à plus de bénéficiaires … En réponse à ces doléances, la mission a confirmé que les dispositions sont prises pour la mise en place des subventions dans les meilleurs délais.

 2ème étape du périple

 La mission s’est ensuite rendue au Centre de Formation Professionnelle par Apprentissage de Pahou dans la Commune de Ouidah pour le même exercice. Au-delà du genre, l’apprentissage de métiers traditionnellement masculins par les femmes a été le principal centre d’intérêt de Caren Grown et de sa délégation devant les aveux de jeunes femmes très convaincues de l’avenir que leur garantit déjà le Pej. Le froid et la climatisation, l’électricité-bâtiment, la plomberie et la soudure sont autant de métiers dans lesquels se sont investies de jeunes femmes très dévouées à la tâche. L’hôte a exprimé son entière satisfaction devant ce vécu béninois qui lui reste désormais très impressionnant. Elle a encouragé les femmes qui, malgré les pesanteurs sociologiques, la force physique que nécessite l’exercice de ces métiers et d’autres considérations négatives, à persévérer. La directrice de l’égalité des genres de la Banque mondiale a salué les efforts consentis par l’équipe du projet, les différents acteurs et surtout le gouvernement du Bénin dans l’intégration des approches novatrices d’intégration du genre au projet d’emploi des jeunes. Elle a également insisté sur la mise en place d’un mode transparent de sélection des bénéficiaires basé sur l’équité entre les deux sexes. Il est à rappeler que Maxime Sogbossi, coordonnateur du Pej, Urbain Amégbédji, directeur général de l’Agence nationale pour l’emploi (Anpe), et Roger Adanhounzo, Secrétaire exécutif du Fonds de développement de la formation professionnelle continue et de l’apprentissage (Fodefca) étaient tous aux côtés de la délégation de la Banque mondiale. Il ne fait plus l’ombre d’un doute que la promotion de l’approche genre au Bénin est en bon état. Le Projet emploi des Jeunes en est une illustration à côté des nombreuses autres initiatives du gouvernement à l’endroit de la femme.

AT