Spread the love

img-20161112-wa0015Le chef de l’Etat, Patrice Talon a entamé depuis hier vendredi dernier sa première tournée dans le nord du pays. Au nombre des départements parcourus, il a effectué une visite dans la cité des Kobourou où il a tenu une séance de travail avec le conseil municipal de la 3ème ville à statut particulier. Au cours de cette rencontre, Charles Toko, le maire de Parakou  fraîchement  élu a peint en noir la situation de la ville et  les nombreux défis à relever. Selon lui, Parakou est malade et se meurt. « Cette agonie a commencé depuis très longtemps. Depuis 1960, Parakou apparaît  comme cette jeune fille à qui tout le monde fait une cour assidue. Mais une fois qu’elle a cédé et qu’ils l’ont possédée, ils lui tournent dos. Ils ne la reconnaissent plus. Elle devient cette prostituée de Joncket, vieillie, avachie, ridée….abandonnée de tous ; sans passé et avec un avenir douteux » a-t-il affirmé. Face à ce cris de détresse, le chef de l’Etat a déclaré c’est tout le Bénin entier qui est malade, pas seulement Parakou. Selon lui, d’ici quelques mois, tout le Bénin sera en chantier et c’est ensemble que nous allons le reconstruire. « Nous sommes en train de mettre en œuvre pour les populations une politique efficace pour résoudre le problème de l’habitat afin de permettre à nos populations de disposer de cadre de vie décent. Dans quelques semaines nous allons éditer et publier le programme d’action du gouvernement. Vous verrez ce que nous avons prévu en détail pour nos populations » a-t-il ajouté.

Léonce ADJEVI