Spread the love

fludor1L’usine de production de l’huile végétale et de Cajou, Fludor-Bénin Sa, a reçu le mardi 16 janvier 2018, la visite du Directeur général du groupe Ecobank. Cette visite rendue au groupe Tgi à travers Fludor-Bénin Sa. s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du partenariat qui les lie depuis plusieurs années.

S’enquérir du bon fonctionnement et de la bonne santé de  l’usine de production de l’huile végétale et de cajou, de Fludor Bénin Sa. C’est l’objectif principal de la visite du Directeur général (Dg) du groupe Ecobank, Adé Ayéyèmi. Intransigeant sur le temps, le banquier et sa délégation se sont pointés devant l’entrée principale de Fludor-Bénin Sa. Sise à Cana, dans la Commune de Zogbodomey à 8 heures 25minutes comme l’a prescrit son agenda. L’hôte de Roland Riboux, Président directeur général (Pdg) de Fludor Bénin Sa. a eu droit à un accueil chaleureux qui va le conduire dans la salle de conférence de l’entreprise où  s’est déroulée une séance de travail avec les autorités de l’unité de production. Ici, Adé Ayéyèmi et sa délégation ont suivi avec admiration et grand intérêt la présentation détaillée de l’Usine Fludor-Bénin Sa. suivi du chronogramme de la cérémonie avant de passer à la visite guidée du site. Compartiment par compartiment, le banquier et sa suite ont visité l’usine de production de l’huile végétale à base des graines de coton. De la trituration au laboratoire en passant par l’extraction, le conditionnement et l’entreposage, Adé Ayéyèmi a été épaté par la rigueur,  l’environnement sain, la discipline et le sérieux qui caractérisent aussi bien le personnel et les autorités à divers niveaux de l’entreprise. Le même exercice a été fait au niveau de l’usine de production de Cajou.

 Un environnement séduisant

 Au terme de la visite, le Directeur général du groupe Ecobank n’a pas caché ses sentiments. « J’ai une bonne impression de l’usine que je viens de visiter. Je suis aussi très fier de  l’environnement dans lequel les employés exercent. C’est un environnement sain qui présente une bonne structure pour la qualité de vie où les femmes sont nombreuses à y travailler.», a-t-il laissé entendre. Il  a sans doute  souligné la contribution importante de  Fludor-Bénin Sa. dans l’espace Cédéao. «C’est une usine qui contribue au développement de l’économie béninoise et  de la sous-région ouest-africaine. Depuis 41 ans que la Cédéao a été créée, le groupe Tgi/Fludor-Bénin Sa a démontré sa capacité à travailler avec les Etats, à développer l’économie. C’est une initiative de la Cédéao qu’il faut soutenir et appuyer pour que l’économie de la sous-région puisse prospérer.», a noté Adé Ayéyèmi. Tout en suggérant aux Etats membres de la Cédéao d’investir dans la production pour une plus-value, l’expert en banque et finances n’a pas oublié de mettre l’accent sur la qualité des produits à l’export. « A travers les financements accordés, les usines doivent mettre l’accent sur la qualité des produits que nous vendons à l’extérieur et c’est ça qui donne plus de valeur ajoutée aux produits exportés et qui renforce la compétitivité de nos économies.», a-t-il recommandé. A ce sujet, Fludor-Bénin  Sa. en est une référence dans la sous-région ouest-africaine. Avant de prendre  congé de ses hôtes, Adé Ayéyèmi a adressé ses remerciements au gouvernement pour l’assistance qu’il apporte aux industries notamment à Fludor-Bénin Sa. pour développer les entreprises locales. Roland Riboux, comblé de cette visite, a témoigné toute sa gratitude au groupe Ecobank qui appui son unité de production depuis 22 ans. Il a promis de mettre en œuvre leurs recommandations en vue de mériter davantage leur confiance.

 Z. T.