Spread the love
JOSEPH2
Le ministre Djogbénou préoccupé par les conditions de vie dans les prisons

Le garde des Sceaux, ministre de la justice, de la législation et des droits de l’homme, Joseph Djogbénou, à la tête d’une délégation de son département ministériel, a visité le  mercredi 7 décembre 2016, la prison civile d’Abomey. Ce fut l’occasion pour lui de se rendre sur le chantier de construction du  nouveau pénitencier dans l’arrondissement d’Agbokpa aux fins de toucher du doigt les réalités des pensionnaires de la maison carcérale. A en croire le ministre,  sa  visite s’inscrit dans le cadre d’une tournée administrative pour constater de visu comment fonctionne l’administration du pénitencier de la ville, et surtout constater l’évolution des travaux de construction au niveau de la nouvelle geôle. Suite à une visite guidée de tous les compartiments de l’ancienne comme la nouvelle prison en construction, le Garde des sceaux a fait le constat selon lequel les travaux ont sérieusement avancés, et que la prison actuelle d’Abomey surpeuplée, ne peut plus continuer à recevoir des détenus. « Pour une prison conçue pour 300 à 400 personnes, plus d’un millier de détenus y sont incarcérés », a déploré le ministre Djogbénou. Sensible donc aux conditions de vie misérable des détenus, le  ministre de la justice a promis  rendre compte au gouvernement  afin que des «décisions courageuses»  soient prises dans un délai  raisonnable. Faisant le point de la réalisation au ministre, Alex Bokossa, le chef projet à l’Agetur a fait savoir que l’érection des cellules de détention, des bâtiments de l’administration et l’infirmerie est déjà  achevée. Mais, « il reste la viabilisation du site pour rendre opérationnelle la nouvelle prison d’Abomey à travers un raccordement en eau et en énergie électrique », a-t-il  indiqué.

Zéphirin Toasségnitché
(Br Zou-Collines)