Spread the love

mairie-de-djidjaLe préfet du département du Zou, Firmin Kouton vient de convoquer le conseil communal de Djidja pour un vote de défiance à l’encontre du maire Placide Avimadjenon le 14 novembre prochain. Ceci par arrêté préfectoral n°12/146/PDZ/SG/STCCD-CDCL en date du 07 novembre 2016 et conformément aux dispositions de l’article 53 de la loi n°97-029 du 15 janvier 1999 portant organisation des communes en République du Bénin et de  l’article 08 du décret n°2005-376 du 23 juin 2005 fixant les modalités de destitution du Maire.

En effet, 15 des  19 conseillers que comptent le conseil communal ne sont plus en odeur de sainteté avec leur maire Placide Avimadjenon. Ils lui reprochent d’avoir institué  une gestion opaque et cavalière des ressources de la commune. Ils dénoncent le manque de communication et l’exécution de certaines « dépenses fictives ». De ce fait, ils lui ont adressé une lettre de destitution en date 18 juillet 2016. Tôt un comité de conciliation a été mis en place mais malheureusement a échoué. Du côté du maire, c’était le silence plat malgré le décret 2005 portant les modalités de destitution d’un Maire, qui l’oblige à convoquer une session extraordinaire pour le vote de défiance. C’est dans ce schéma que dans la lettre n°12 /87/PDZ/SG-D/STCCD/SP en date du 05 octobre dernier, le préfet Firmin Kouton a demandé au Maire de Djidja de convoquer sans délai le conseil communal pour le vote de défiance en vue. Mais là encore, rien n’y fit. Face à son inaction de convoquer le vote de défiance et conformément au décret 2005 qui autorise également le préfet à le faire si le maire ne réagit pas, ce dernier a alors convoqué une session extraordinaire le lundi 14 novembre 2016 à 10h précises en vue du vote de défiance demandé par 15 Conseillers.

Léonce ADJEVI