Spread the love
karimou-souradjou
Le maire Souradjou promet conduire le processus de destitution à terme

L’autorité municipale de Parakou était hier mercredi 31 août 2016, face à la presse. Cette sortie du maire Souradjou Karim Adamou fait suite à la demande de destitution à lui adressée par 19 conseillers sur 25. Au cours de cette entrevue,  il dit avoir pris acte de cette motion de destitution.
Plus de doute sur la destitution du maire de la municipalité de Parakou. L’autorité municipale de Parakou, Souradjou Karim, vient de donner son accord pour son départ de la tête de la cité des Koburu. Dans sa déclaration faite à la presse locale hier, l’intéressé a déjà jeté les armes avant le combat. «Après exactement 13 mois d’exercice, 19 conseillers municipaux ont décidé par acte du 30 août 2016 de me retirer leur confiance. Je prends acte de leur motion et m’engage à faire en sorte que la procédure de destitution aille à son terme », ainsi s’est exprimé le maire face à ses administrés. Il donne de fait son aval à sa propre destitution à la tête de l’exécutif  local de Parakou. Par cette déclaration, le maire Karim Souradjou attend sa destitution. Il a d’ailleurs pris l’engagement de faire en sorte que le processus de destitution suive son cours normal. Aussi, a-t-il invité les mêmes populations au calme et au respect strict des dispositions régissant le maintien de l’ordre public avant d’interdire toutes manifestations publiques jusqu’à l’épilogue  de  sa destitution déclenchée. Il est à retenir que les conseillers signataires reprochent au maire Souradjou Karim Adamou son incapacité à apporter des solutions idoines aux multiples et cruciaux problèmes auxquels la Commune est confrontée,  la navigation à vue, une gestion solitaire des affaires de la cité et surtout, une gestion opaque caractérisée par des commandes et contrats de marchés sans aucun respect des normes et dispositions du Code des marchés publics.

H. Y.

Allocution du maire

Populations de Parakou, à la faveur des dernières élections locales, communales et municipales de mai 2015, le nouveau conseil municipal de la ville de Parakou m’a fait l’honneur de me porter au prestigieux poste de maire le 29 juillet 2015. Après exactement 13 mois d’exercice, 19 conseillers municipaux ont décidé par acte du 30 août 2016 de me retirer leur confiance. Je prends acte de leur motion et m’engage à faire en sorte que la procédure de destitution aille à son terme.
Aussi voudrais-je d’ores et déjà inviter les uns et les autres au calme et au respect strict des dispositions régissant le maintien de l’ordre public. En conséquence sont interdites toutes manifestations publiques jusqu’à l’épilogue de cette situation car chaque citoyen de la cité des Kobourou, fut-il maire doit mettre l’intérêt de la ville au-dessus de toute autre considération. C’est pourquoi, je voudrais paraphraser le feu Président Hubert Maga « Je vous laisse ma lutte en héritage pour que plus jamais le sang ne coule dans cette ville ».
Vive la paix à Parakou !
Vive le développement de la Municipalité de Parakou !
Je vous remercie !