Spread the love
Charles Toko
Charles Toko obtient le feu vert des conseillers

La municipalité de Parakou a tenu, le vendredi 23 novembre 2018, à la salle des fêtes de la Mairie, sa dernière session statutaire de l’année. Celle-ci était essentiellement consacrée à l’étude et à l’adoption du budget.   

5.474. milliards. C’est le montant du budget exercice 2019 qui sera mobilisé au profit du développement de la Commune de Parakou. Il se décompose en fonctionnement pour un montant de 2.111. 183.828F Cfa et en investissement pout une somme évaluée à 3.364.390.955F Cfa soit une augmentation de 2,7% par rapport au dernier collectif budgétaire. Selon Ibrahim Chabi Mama,  le Premier adjoint au maire (Pam),  ce budget primitif tient compte de la nouvelle lettre de cadrage en matière de finance locale. A l’en croire, il n’est plus loisible aux Communes d’élaborer leur budget comme elles l’entendent. Mais il doit tenir désormais compte du plafond que dégage  la moyenne des performances des trois dernières années. A ce titre, il a exhorté les populations de Parakou à s’acquitter de leurs obligations fiscales, en vue de permettre à la commune d’améliorer ses performances. Dans cette dynamique, les conseillers ont,  au cours de la session, adopté la solution technologique ‘’Net collecte service’’  pour le recouvrement des recettes non fiscales. Cet outil, expliquera le maire de Parakou, Charles Toko, a été expérimenté avec  succès dans les municipalités  ivoiriennes, avant d’être proposé  au Gouvernement béninois.  Parakou  est donc  la première commune du Bénin à l’adopter. D’après les explications du maire, il facilitera le recensement systématique des contribuables et le recouvrement exhaustif des recettes avec moins de peines pour l’administration communale. « Grâce à la plateforme mise en place, les activités de terrain sont suivies en temps réel par les autorités communales à partir de leur ordinateur », a ajouté Charles Toko, tout en précisant que la commune n’a rien à débourser pour son installation. Notons qu’en marge de cette rencontre, Aboubakari Baboni Adam a été officiellement installé dans ses fonctions de Conseiller municipal par le maire, pour suppléer Daouda Dramane, en poste en République démocratique du Congo comme vice-consul. Le Conseil a également autorisé le voyage en France du 3ème adjoint au maire, Judicaël Houndin, sur invitation de la ville partenaire Orléans du 03 au 06 décembre prochain. Les onze points inscrits à l’ordre du jour ont été épluchés dans une ambiance conviviale à la satisfaction des citoyens ayant fait massivement le déplacement.

Zéphirin Toasségnitché (Br Borgou-Alibori)