Spread the love

Jean-baptitseLa salle de conférence de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin (Ccib) de la région économique d’Abomey a abrité, le vendredi 26 juin dernier, un atelier de vulgarisation de la loi des finances de l’exercice en cours. Initiée par l’institution consulaire à l’intention de ses membres, cette rencontre se veut une opportunité offerte aux opérateurs économiques du Zou de s’approprier du contenu de la loi 2014-25 du 23 décembre 2014 portant loi des finances gestion 2015, de s’informer de ses innovations et d’apprécier la tâche qu’accomplie le Groupe de travail fiscalité (Gtf) du secteur privé en vue de faire d’autres propositions pour une meilleure orientation des prochaines lois de finances. En organisation la présente séance, a fait remarquer Antoine Matro, président de la région économique d’Abomey, la Ccib est en train de satisfaire à l’une de ses prérogatives définies par l’article 50 de ses statuts. Elle vise donc à renseigner les opérateurs économiques sur les facilités que la loi leur accorde afin qu’ils ne soient plus victimes des tracasseries administratives. Trois communications ont meublé la séance. Tandis que la première avait trait aux principales innovations de la loi, la deuxième était relative aux réformes applicables aux micros et petites entreprises. La troisième, quant à elle, a porté sur la présentation et les acquis du Gtf. Au terme de la rencontre, les attentes des participants ont été comblées. Cependant, ils ont demandé aux membres du Gtf de plaider pour que l’Etat revoie encore à la baisse les taxes et droits de douanes dans le sens de promouvoir le secteur privé et d’encourager ceux qui sont encore dans l’informel à formaliser leur entreprise.

 Zéphirin Toasségnitché (Br Zou-Collines)