Spread the love
ministre-jean-claude-houssou
Jean-Claude Houssou et d’autres ministres ont dévoilé le Pag à Porto-Novo

Une délégation gouvernementale a pris d’assaut la capitale du Bénin, dans  la matinée du samedi 10 juin 2017, au stade Charles de Gaulles de Porto-Novo. Ladite délégation composée de six ministres est allée à la rencontre des populations des neuf communes du département de l’Ouémé. L’objectif de cette importante rencontre est la vulgarisation du Programme d’actions du gouvernement (Pag).

Les populations de l’Ouémé savent désormais qu’une place de choix est accordée au département dans le Pag. C’est l’un des messages forts que les ministres présents, le week-end dernier, ont fait savoir à cette population qui a fait massivement le déplacement sur l’esplanade pour la circonstance. Ils sont au total six ministres du gouvernement du régime du Nouveau départ à avoir tenu une séance d’échanges, portée spécialement sur les grandes lignes du Pag,  « Bénin Révélé » lancé depuis le 16 décembre 2016. Dans son mot de bienvenue, le préfet de l’Ouémé, JoachinApithy, a laissé entendre que le président Talon est préoccupé par le développement de tout le Bénin, notamment par celui du département de l’Ouémé, qui abrite la deuxième vallée la plus riche au monde. A sa suite, le ministre de l’Energie, de l’eau et des mines (Meem), Jean-Claude Houssou, a martelé que le courant, l’eau seront disponibles en qualité et en quantité de façon très durable dans ce département. L’alimentation en eau portable des zones péri urbaines (Sèmè-Podji et Porto-Novo), le Projet de développement et de Diversification des sources d’énergie (Pddse) se réaliseront à Porto-Novo,  afin de fournir directement  sur-place le courant à la capitale etau  reste des villes. Sur le plan des infrastructures et des transports, le ministre Hervé Hêhomey, présent à cette séance d’échanges,  a lui-aussi exposé la vision du gouvernement pour  ce secteur.«  La réhabilitation, la modernisation et l’extension du réseau routier national seront pris en compte de manière très spéciale, dans toutes les villes du département », a affirméHervé. Il a, par la suite, confirmé que le 3ème pont très attendu de la ville capitale sera une réalité. La « Rocarde » de cette  ville également n’en sera pas moins une réalité. Pour ce qui concerne les autres villes de l’Ouémé, le ministre a également rassuré son assistance. A l’en croire, l’étape des études est dépassée.« Le Pag redonnera à la ville capitale ses attributs au plan culturel et touristique. Porto-Novo va abriter très bientôt, le premier Musée international des arts et  cultures vodouns Orisha. Ceci traduit clairement la vision et l’ambition du chef de l’Etat pour la capitale du Bénin. C’est une ville qui tient beaucoup à cœur au Président de la République », a rappelé le ministre des transports.
 Porto-Novo : un grand pôle de développement
 A son tour,  le ministre du Cadre de vie et du développement rural, Didier Tonato, a présenté quelques projets de développement sectoriels du gouvernement pour le département. Nous pouvons noter à ce niveau: l’aménagement de la lagune de Porto-Novo, la réhabilitation des voiries, le programme d’habitat social ( 20 mille logements sociaux sur le plan national dont 3500 pour Porto-Novo), le projet Fadec-Assainissement des villes à statut particulier ( cas de Porto-Novo), le Programme des villes durables, le Projet d’urgence pour la gestion environnementale en milieu urbain, le Projet de lutte contre la pollution atmosphérique, le logement des directeurs départementaux. Aussi sur le plan de l’agriculture de l’élevage et de la pêche, le représentant de ce secteur ministériel n’a pas fait la langue de bois. Dix-huit  projets sur les 32 du Pag, sont  dans ce domaine réservés à l’Ouémé. Par exemple,  six mille hectares seront  aménagés pour 2500 jeunes. Tout ce projet qui occupe 17% du Pag, va réduire considérablement la pauvreté dans le pays.Quant au ministre du travail, AdidjatouMathyis, elle a  déclaré que  l’assurance maladie sera dans quelques mois une obligation pour tous. Pour les personnes démunies, le gouvernement a pris ses responsabilités. Il payera la totalité des frais d’assurance pour ces dernières,  et 40% pour les personnes intermédiaires.
 
Martin Aïhonnou
(Coll)
 
 

koupaki-so-ava
Exercice de présentation du Pag réussi par Pascal Koupaki à Allada

Pascal Koupaki séduit l’assistance à Allada

Les populations des huit communes de l’Atlantique  savent désormais à quoi s’en tenir avec le Programme d’actions du gouvernement (Pag). A travers, un meeting géant tenu samedi 10 juin 2017, sur la cour de l’Ecole primaire publique d’Allada, elles ont été entretenues sur les intentions du gouvernement. On savait que depuis un certain temps des critiques acerbes et parfois mal malintentionnées, pleuvent à tort sur la gouvernance actuellement. C’est pour apporter une réponse aux propos malveillants et non fondés que les organisateurs tentent de réagir. En effet, à l’occasion, toutes les forces vives de l’Atlantique ont répondu à l’appel. Une présence renforcée par les têtes couronnées de l’Atlantique.  Du coup, ce qui aurait pu être un meeting politique traditionnel avec des discours pompeux, s’est transformé en véritable séance d’échanges, pour clarifier ce qu’on peut appeler des malentendus. Mais là, le gouvernement a réussi une véritable opération de charme. Ceci grâce à toute la maestria politique du ministre d’Etat, Pascal Irenée Koupaki. Rompant avec les habitudes conventionnelles et la langue de bois des politiciens,  le ministre d’Etat a d’abord voulu prendre le pouls de l’assistance. Avec les réponses lointaines et mitigées qui lui parvenaient, il n’était pas satisfait. C’est ainsi qu’il a choisi une des jeunes dames de l’assistance, pour s’enquérir de son moral et des difficultés. Celle-ci n’a pas porté les gants pour dire son amertume, et traduire de ce fait l’impatience des populations par rapport aux nombreux projets et chantiers du gouvernement Talon. Aussi, après un long dialogue fructueux, Pascal Irenée Koupaki a démontré à l’assistance qu’après la longue période de préparation, tous les chantiers du gouvernement ont réellement démarré et l’Atlantique ne sera pas moins traité. Pour rendre concret son discours, il a invité l’un des membres du Bureau d’analyse et d’investigations près la présidence de la République à venir repréciser à la population les intentions du gouvernement à leur égard. A son tour, Archille Oussou a, de façon détaillée et avec minutie, montré aux populations de quoi le futur proche sera fait. Selon lui, le gouvernement Talon paie aujourd’hui le prix des politiques incohérentes et irréfléchies des années Yayi. Pour lui, il s’agit de tout reconstruire. Et pour réussir, il faut une nouvelle fondation socio-économique. C’est après coup que le bien-être des populations deviendra une réalité.
W.N