Spread the love

Yayi-roiDe son vrai nom, Thomas Boni Yayi, sa Majesté SOUNOU BOUKO DOUARE a été consacré Roi ce jour. C’est à la faveur de la Journée Internationale de la Femme dont la cérémonie officielle a été célébrée au Palais des congrès de Cotonou dans la matinée de ce Dimanche 8 Mars 2015.

Le Président de la République du Bénin, Boni Yayi a été intronisé Roi du Bénin et Roi d’Afrique. L’homme a été Porté au pouvoir royal par des femmes fortement représentées de provenance et de statuts inconnus, mais obnubilées par le sempiternel slogan de leur inconditionnel et invétéré faiseur de bonheur : « vous êtes toutes belles ! Je vous aime ! ». Elles étaient nombreuses ces femmes à célébrer leur unique maître et sauveur, le Président-Roi Boni Yayi. Sous la conduite spéciale d’une de ces dociles servantes caractérisées par la discipline des enfants de chœur, ayant vendu leur droit à l’opinion pour de vilains avantages et honneurs que leur procurent leurs fauteuils ministériels occasionnels, la cérémonie a forcément atteint son motif réel et voilé : acheter la conscience des femmes pour asseoir une majorité écrasante à l’Assemblée Nationale, seul gage pour perpétuer le régime en place. Et comme A malin, malin et demi, connaissant les faiblesses du Président-Roi, il n’a pas été difficile pour ces femmes réduites au mutisme et à l’intelligence corrompue (par un système de gouvernance caractérisé par la mauvaise gestion) de lui soutirer la forte somme de 20.000.000 de Francs CFA. C’est cela le prix payé, pardon, le cadeau offert par sa Majesté le Président-Roi Boni Yayi à la minorité des femmes venues satisfaire son insatiable faim d’éloges et de louanges. Des chansons exécutées exprès pour lubrifier la machine de la stratégie mise en place depuis le régime du Changement et de la refondation et destinée à asseoir la démagogie et promouvoir le culte de la personnalité de Boni Yayi. Les artistes frileux des billets de banque habituellement et gracieusement distribués, ont saisi encore l’occasion de la journée de la femme pour prouver à sa Majesté SOUNON BOUKO DOUARE qu’il est leur dieu et qu’il détient tout pouvoir sur le Bénin. Et comme l’occasion fait le larron, le nouveau roi intronisé, en réalité le roi autoproclamé depuis son investiture à la magistrature suprême en 2006, que dis-je, le Président élu dont l’unique cheval de bataille reste de s’éterniser au pouvoir, a saisi l’occasion pour rappeler aux femmes : « vous êtes une force politique, c’est à vous de vous battre. A la prochaine législature, c’est à vous d’imposer la parité »

Mais alors, que dire de la majorité des femmes de conditions de vies difficiles et malheureusement majoritaires de nos villes et campagnes ? Quelle est leur part dans les 20.000.000 FCFA ? Le papa bonheur de la minorité des béninois s’est-il souvenu de ces femmes qui transpirent dans les champs en milieux du Bénin profond ? Il est important que la matière grise de chaque béninoise se penche sur la question.

La rédaction