Spread the love

Dans quelques heures Yayi va convoquer le corps électoral

Evaluer le niveau d’avancement des travaux en cours pour la construction du nouveau siège de l’Assemblée Nationale et rappeler aux entrepreneurs le délai de sa livraison provisoire prévue pour le 30 Novembre 2015. C’est l’objectif de la descente du Chef de l’Etat dans la ville capitale le samedi 17 octobre dernier. 

A la question du Chef de l’Etat de savoir si à la date du 30 Novembre prochain, la livraison provisoire du nouveau siège de l’Assemblée Nationale serait une évidence, les réponses des entrepreneurs restent peu ou prou mitigées. «Nous avons fini le gros œuvre, restent les pilastres. Nous sommes en train d’envisager une nouvelle organisation. Il est encore possible de terminer le 30 novembre, si tout ce que nous envisageons se met en place effectivement» a fait savoir Victor Gbaguidi, président du comité ordonnancement-pilotage-coordination. Si la réponse de ce dernier reste conditionnée par la réussite d’un certain nombre de mesures envisagées pour réaliser le souhait de Yayi Boni, Bonventure Medji-Vigan, directeur général du Génie rural, fixe quand à lui le délai de la fin du mois de Décembre 2015, précisément à l’occasion du discours du Chef de l’Etat à la nation. Pour lui, il n’est pas réaliste de livrer le joyau provisoire dans le délai initialement convenu. Quant au Directeur technique de Serhau Sa, maître d’ouvrage délégué, la possibilité de livrer provisoire le chantier à la date du 30 Novembre prochain n’est pas exclue. Il évoque pour ce fait la mise à disposition des ressources conséquentes. Mais ces avis trop marqués par l’incertitude n’ont pas été du goût du Chef de l’Etat : «Nous voulons que vous en finissiez à fin novembre. Nous verrons quelles sont les mesures d’accompagnement à mettre en place. Il vous faut une feuille de route qui tienne compte de vos besoins. S’il faut renforcer les équipes, mobiliser les ressources, pour que vous puissiez tenir dans le délai. On ne change pas de date » a-t-il martelé. Ainsi, Yayi Boni exige des entrepreneurs commis à la tâche le respect sans condition des délais initialement fixés pour faire la livraison provisoire du nouveau siège du parlement béninois.

Inès Zounnon