Spread the love

On vous l’avait bien dit, le docteur de TCHAOUROU, l’homme qui salue acclame et parle aux lampadaires à travers le pays depuis des mois, a encore bien toute sa tête. En campagne électorale féroce et illégale dans le Nord chez les « siens « , l’évangéliste qui, depuis neuf ans, fait la nique à la fête du vaudou  tous les 10 janvier, se ballade désormais  avec un éventail paganique  qui  lui a été remis lors de la dernière GANNI, comme attribut de son titre de roi–quelque-chose décerné en reconnaissance des millions qu’il a déboursé pour l’intronisation du nouveau roi de NIKKI.  Ce n’était pas la croix de Jésus qui orne évidemment l’éventail cousu de lamelle en cuir, ressemblant à des talismans. On le sait, pour réussir son pari insensé de tripatouiller notre Constitution, YAYI Boni est capable de devenir SAKPATASSI ou THRONGAN ou HOUNNONGAN. Et  il poursuit de sa dague tous ses anciens affidés qui ont commis le crime de lèse majesté de ne pas le suivre dans son aventure et se sont positionnés sur d’autres listes.   Ainsi, YAYI a trouvé que son conseiller SINA, ancien ministre et ancien DG SONAPRA, est un voleur qui aurait détourné des centaines de millions, pour avoir osé être sur une autre liste que celle FCBE, et est vendu aux » gens du Sud » qui voulaient « l’empoisonner ». C’est vrai que quand il prenait des milliards goulûment chez ces « gens du Sud » en 2006 et 2011 pour son élection et réélection, il n’a pas informé la population de BANIKOARA, devant qui, il tient ce discours aujourd’hui.   Celui qui doit remercier le Ciel d’être encore avec YAYI est son complice pharisien le Simpliste ministre de l’Intérieur, rattrapé par une vielle affaire de marché fictif de voiture de fonction volatilisée quand il était un adjoint au maire de son DANGBO natal. C’est quand  même faire un faux procès à un vendeur de pièces détachées que de lui demander où est passée une voiture entière. S’il n’était pas un des siens pasteurs pharisiens, et qu’il s’était retrouvé sur une autre liste, YAYI serait capable de faire faire une saisie conservatoire sur ses pièces détachées à DANTOKPA. La moralité de cette bande qui nous dirige est volez, pillez, mais gare à vous si vous pensez jamais  quitter le chef, si entre temps, il ne vous  a pas sacrifié  délibérément  pour sauver le système… Je vous l’avais bien dit, il n’y a pas  que les femmes qui soient toute BEHH pour YAYI, il y est lui-même trop MEUHHH dan sa recherche forcenée d’une majorité parlementaire pour réviser la Constitution

Ne pleurez pas les enfants …A la prochaine !

Votre Oncle AGBAYA