Spread the love

On vous l’avait bien dit, à force de se balader tous les jours dans toutes les rues à travers le pays, les spectacles de l’artiste docteur de TCHAOUROU ne rassemblent plus toujours grand monde. Les spectateurs se faisant de plus en plus rare, la dernière trouvaille est de faire sortir manu militari les élèves et écoliers pour aller faire le nombre. Alors que c’est connu qu’en bientôt dix ans du yayisme, le niveau générale des apprenants a dégringolé énormément et que des étudiants en première année d’université, savent à peine écrire leurs prénoms sans faute …

…Voilà que Yayi en rajoute au drame, en vidant les classes pour ses perpétuels et ennuyeux spectacles d’allumage de lampadaire, d’ouverture de robinet et de pose de énième pierre pour des infrastructures imaginaires. Tout cela parce qu’il veut gagner le pari insensé de tripatouiller coûte que coûte notre Constitution. Puisqu’il lui arrive d’aller désormais trois fois dans la même semaine dans certaines localités, ce sont trois jours de perturbation des cours. Mais il y a bientôt les congés de Pâques et on verra bien ce que trouveront les affidées du grand baladeur, pour lui faire le nombre. Il paraît qu’ils ont même déjà doublé les tarifs payés aux bonnes dames qui acclament. Vivement que passent ces élections.

En attendant, YAYI continue de faire feu de tout bois contre tout ceux qui ne bêlent plus son nom, et osent quitter son troupeau de moutons. Hier son ancien vassal, mon cousin NAGO Coffi étant annoncé sur l’émission ZONE FRANCHE, à l’heure du rendez-vous, par un pur hasard, il y eut une coupure générale de l’électricité dans presque tout le pays. C’est vrai que depuis quelques semaines, alors que YAYI allume tous les jours des lampadaires et prétend réaliser des extensions du réseau électrique, il sévit un méchant délestage dans le pays. Mais la seule solution qu’il a trouvée pour le moment, c’est de demander que vers 20 h, à l’heure où il s’installe longuement et indécemment sur les écrans de notre chaîne de télé publique, et qui serait une heure de pointe ,qu’on fasse augmenter le danger qui plane sur les habitants de Maria Gletta en forçant un peu sur les vieux moteurs d’ avions centenaires qu’il a fait acheter à 45 milliards de nos pauvres sous, et qu’il nous fait donner pour une centrale électrique…Dans la journée ou soudeurs, coiffeuses et de nombreux autres pauvres artisans se tournent les pouces et où toutes les activités sont hypothéquées, même les administrations, il n’y a pas d’heure de pointe pour l’économiste YAYI.

Je vous l’avais bien dit, il n’y a pas que les femmes qui soient toute bêêhhh pour YAYI, plus la fin de son mandat approche plus il paraît lui même MEUHHH

 Ne pleurez pas les enfants …A la prochaine

 Votre Oncle AGBAYA