Spread the love

On vous ‘ avait bien dit, le ZINLI de premier ministre que le docteur de TCHAOUROU s’est offert veut aussi s’offrir un peu vos gueules. Dans Jeune Afrique N°2842 de la semaine passée, il s’est payé un long publi-reportage dans lequel il a fait écrire qu’il n’a pas été trop impliqué dans l’organisation de la fameuse Table Ronde Economique de Paris sous laquelle des gens auraient oublié six mille milliards que YAYI et lui auraient ramassé pour nous !

On tombe des nues en lisant les quatre pages pleines de dithyrambes ! En tout cas, YAYI nous a dit que c’est pour nous amener nos six mille milliards de Paris qu’il nous a nommé le ZINLI premier ministre…C’est trop facile pour lui de se débiner ainsi aux détours d’un publi-reportage…

Si ça continue, YAYI Boni est capable d’ordonner à ses marcheurs ( les restes ) de marcher sur son premier ministère, pour lui réclamer nos six mille milliards dont, d’ailleurs, lui, YAYI, n’est plus certainement au courant …Et au lieu de continuer à s’éprendre ou à faire écrire des choses dans les médias, ou à se prendre carrément pour une institution en parlant de « visite institutionnelle  » à la sortie de visites rendues aux présidents d’institutions, notre premier ministre « yovo-yovo bonsoir ça va bien merci  » ferait mieux de commencer à nous confesser que, effectivement, leur affaire de six mille milliards de Paris était juste une plaisanterie, il est vrai, d’un goût douteux, faite aux Béninois. Sinon, c’est le boulet qu’il risque de traîner et qui, à court terme, va plomber définitivement ses rêves, plus ou moins, secrets de dauphin de YAYI, venu de France …

Mais, tout bien réfléchi, est-ce qu’un candidat sérieux peut vraiment quêter aujourd’hui la couverture officielle de YAYI ? Il paraît que, pour les dernières élections communales et municipales dans certaines communes du pays, il y avait des candidats qui ont brûlé des cierges à la Vierge Marie, et fait des offrandes aux TOLEGBA, pour que YAYI ne s’avise pas de venir les soutenir …Et quand ils sont en meeting et entendent un bruit ressemblant à un hélicoptère, ils mettent précipitamment fin à leur speech et larguent les amarres …

Et pour la prochaine présidentielle, tout dauphin de YAYI pourrait se voir, par exemple, obligé de promettre rembourser les spoliées de ICC, faire produire les 80 mgw aux vieux moteurs d’avion de l’ autre siècle amassés à Maria-Gléta et, si c’est le premier ministre KPAYO , ce n’est pas sûr que les Béninois passent par pertes et promesses les six mille milliards de Paris . Ça, il devra nous les aligner comptant avant le vote de février 2016 …

 Je vous l’avais bien dit, il n’y pas que les femmes qui soient toutes BEHH pour YAYI, il semble bien qu’il compte faire de son premier ministre un gros MEEUHH.

 Ne pleurez pas les enfants …A la prochaine !

 Votre Oncle AGBAYA