Spread the love
Batiment
Plus possible d’ériger ces bâtiments en zones résidentielles urbaines

Les nouveaux propriétaires de biens immobiliers situés dans les zones résidentielles urbaines doivent désormais limiter leurs constructions à deux niveaux maximum. Ils n’auront vraiment pas le choix, car le gouvernement vient d’en décider ainsi hier au cours du Conseil des ministres. La décision s’appliquera également aux propriétaires détenant un permis de construire et dont les bâtiments  (en chantier) ont dépassé les deux niveaux. Par rapport à cette catégorie de propriétaires, leurs permis de construire seront désormais considéré comme nuls puisqu’ils seront désormais astreints à la nouvelle réglementation et au nouveau plan qu’ambitionne mettre en œuvre le gouvernement. Pour l’Exécutif, une ville moderne est une ville qui respecte les normes et qui consacre le respect des droits de chacun. L’urbanisation de notre métropole, souligne le Conseil des ministres, ne saurait déroger à cette règle. « Au Bénin, la combinaison de toutes les prescriptions minimales limite la hauteur des bâtiments dans les zones résidentielles urbaines à R+2 au plus. Il a été noté que cette prescription n’est pas respectée. L’état des lieux dénote  du non-respect presque systématique et généralisé de cette prescription. Cela s’accompagne de l’absence généralisée de documents d’urbanisme régulièrement approuvés dans les Communes. Pour mettre fin à ce désordre et remettre les choses à l’endroit, le gouvernement a décidé de limiter les constructions de bâtiments à deux étages (R+2) avec sous-sol dans les zones résidentielles urbaines. Le gouvernement a également décidé d’annuler tous les permis de construire des bâtiments en cours de construction dans les zones résidentielles et dont les hauteurs ne respecteraient pas la présente mesure. En effet, l’une des raisons essentielles de la mesure gouvernementale est qu’elle vise à atténuer les nuisances telles la violation de l’intimité du voisinage, l’instabilité des maisons voisines et l’insécurité. A travers cette mesure, le gouvernement entend favoriser la promotion d’un développement urbain harmonieux et durable. La finalité est de définir et d’actualiser les normes en vue d’un meilleur cadre de vie pour chacun et pour tous.

 AT